21 mai 2006

ALIVE IN THE LIVING ROOM


Acquis chez Rough Trade ou à la Living Room à Londres en 1984
Réf : CRE LP 001 -- Edité par Creation en Angleterre en 1984
Support : 33 tours 30 cm
12 titres

Ça fait un moment que je voulais parler ici d'un disque Creation, mais je ne savais pas par lequel commencer. Au bout du compte, la logique a prévalu, et j'ai choisi celui-ci, le premier album édité par le label, et surtout un document sonore qui rend compte des concerts organisés par Alan McGee et ses amis à Londres de l'été 83 au printemps 84 sous l'étiquette "The living room", dans des pubs tels que l'Adam's Arms dans Conway Street, jusqu'au 10 février 1984, et l'Union Tavern, près de King's Cross.
Cat album au son brut me touche d'autant plus que j'ai assisté à la plupart des concerts documentés ici, à l'exception je pense de ceux des Mekons, des et des Three Johns (pour ce dernier, j'ai une bonne excuse : je discutais au bar avec Jowe Head).
La principale qualité de ce disque est d'être un album live-vérité. Les concerts avaient donc lieu dans une arrière-salle de pub, le son de la batterie n'était pas repris sur la sono (après ça, j'ai toujours souri à voir des groupes amateurs passés des heures à faire la balance d'une batterie pour jouer dans une MJC), la sono d'ailleurs, avec deux tous petits hauts-parleurs de servait je pense que pour les micros de voix...
Les conditions d'enregistrements étaient en parfaite adéquation avec le son sur place. Dave Musker s'en occupait, avec son frère je crois. Il avait à sa disposition un petit magnétophone à cassette avec un micro, qu'il positionnait où il pouvait à l'arrière de la salle, si possible en hauteur. Régulièrement pendant les concerts on le voyait aller s'affairer autour du magnétophone, à effectuer je ne sais quel réglage ou vérification impossible ! Certains concerts ont aussi été captés en vidéo. On en trouve un témoignage sur le site de Dave Morgan, alors batteur de The Loft (Il s'agit de The Loft à la Living Room (Union Tavern) le 15 mars 1984, en première partie d'Alternative TV.
Je suis content aussi que ce disque laisse un témoignage sonore des performances de The Legend ! and his Swingin Soul Sisters. Je les ai vus deux ou trois fois, et c'était hilarant. Ils étaient trois, en costar et lunettes façon Blues Brothers, avec peut-être bien un rythme ou un fond musical sur une radio-cassette, et ils reprenaient à la hache et a capella pendant un quart d'heure des classiques de la soul.
Les Pastels, avec une reprise de Red Crayla, ne sont pas à leur meilleur ici. Les autres grands moments du disque sont pour moi le premier enregistrement paru des June Brides ("I fall"), les deux reprises par les Jasmine Minks ("Seven and seven is" et "Green fuz" ; dommage, ils n'ont pas choisi "ESP" des Buzzcocks, qu'ils jouaient souvent à l'époque) et "Your door shines just like gold" de The Loft. Et puis aussi, bien sûr, les deux titres des Television Personalities, enregistrés le 10 février 1984. Il y a la version électrique de "A day in heaven", avec les effets de guitare bruyante de Joe Foster, et "Three wishes", une de mes chansons préférées du groupe, brutalement interrompue suite à la demande de la police, qui était intervenue, de façon assez justifiée il faut le dire, pour non respect des règles de sécurité incendie. Dommage, car je passais ce jour-là un très bon moment, assis aux pieds de Dan Treacy à m'en mettre plein les oreilles, à prendre quelques photos, flottant sur un petit nuage après avoir eu l'honneur d'annoncer au micro les TVP's, façon "Ladies and gentlemen... The Rolling Stones" !

Dave Musker, Alan McGee (caché) et Joe Foster annonçant la fermeture du Living Room à l'Adam's Arms, quelques secondes après l'interruption brutale du concert des Television Personalities pendant "Three wishes".

PS : A peine plus de cent disques dans ce blog et je m'y perds déjà ! J'ai déjà parlé d'un CD édité par Creation (

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin