30 juillet 2007

BEST / ROUGH TRADE


Offert par Best / Rough Trade par correspondance en 1981
Réf : HS 88 -- Edité par Rough Trade en France en 1981 -- Interdite à la vente
Support : Cassette
13 titres

Rough Trade qui signe pour la première fois, avec Barclay, un contrat de distribution pour la France. Le magazine Best qui publie pour l'occasion un grand article sur le label avec un coupon à remplir pour recevoir une cassette de présentation du label. Voilà comment on entre en possession d'un tel petit bijou, mon introduction au monde musical de Rough Trade avec la compilation Wanna buy a bridge ?, achetée au même moment.
Le slogan, "Le quartier réservé de la musique", je n'ai jamais trop médité dessus, mais il est assez incompréhensible. Peut-être une glorification du ghetto indé avant l'heure ?
Cette cassette a plus de cohésion que la C81 du NME, car elle se concentre sur les artistes signés chez Rough Trade ou sur des labels très proches comme Postcard, alors que celle du NME comptait aussi des invités de marque comme les Buzzcocks, The Beat ou Ian Dury. Du coup, on a là une sélection presque parfaite, et si on devait aujourd'hui compiler un coffret Rough Trade avec un titre par groupe, c'est sûrement le titre présent ici qu'on serait amené à choisir : Sweetest girl pour Scritti Politti, Final day pour Young Marble Giants et This is love pour The Gist, Shouting out loud pour les Raincoats, Fanfare in the garden pour Essential Logic, Pretty pour Mark Beer, Blue boy pour Orange Juice, Milkmaid pour Red Crayola & the Art of Language, Work pour les Blue Orchids. Franchement, je conseille à quiconque ne connait pas ses groupes de se mettre en quête de ces titres en priorité.
Pour Strange fruit de Robert Wyatt on peut discuter, car je crois que je préfère encore l'autre face du 45 tours correspondant, At last I am free.
Les deux titres que j'aimais un peu moins sur cette cassette étaient ceux de The Fall (Fit and working again, extrait de Slates) et des Virgin Prunes (Twenty tens, leur premier single, le seul titre que j'ai eu besoin de réécouter pour me le remettre en tête), mais au bout d'un moment j'ai fini par bien apprécier The Fall, et à la réécoute aujourd'hui j'aime bien aussi celui des Virgin Prunes ! Je trouve que The Fall se serait très bien enchaîné avec les Blue Orchids (ici, ils ne sont pas sur la même face), mais ce n'est pas étonnant vu que les Blue Orchids sont sûrement le premier groupe formé par des ex-membres de The Fall ! (mais ça je ne l'ai appris que des années plus tard...).
Le choix du titre des Television Personalities est aussi excellent. Il s'agit de Magnificent dreams, la chanson qui m'a fait devenir fan du groupe ("Continue de faire tes rêves de magnificence, et si tu as besoin de quelqu'un pour te réconforter, je serai là, je serai toujours là pour toi"). Par erreur, la chanson est listée sous le titre Magnificent dreamer sur la jaquette. A moins que ça ne soit pas une erreur : après tout, il allait se passer de longs mois avant que la chanson ne sorte officiellement sur Mummy, you're not watching me et l'orthographe du titre a pu évoluer entre-temps, de la même façon que Lichstenstein painting sur cet album s'est appelé Lichstenstein girl sur le single des Gifted Children.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

What An Amazing Site - I wish my french was better so I could understand it all. Please continue unearthing all these fine treasures from the past!

Wally

LinkWithin

Linkwithin