25 juin 2008

LOW : Christmas


Offert par Libération par correspondance fin 1999 ou début 2000
Réf : TUGCD014 -- Edité par Tugboat en Angleterre en 1999
Support : CD 12 cm
8 titres

25 juin. Si je compte bien, il s'est écoulé six mois depuis Noël dernier et il se passera encore au moins six mois avant le prochain... Je n'ai pas trouvé mieux pour m'assurer de ne pas donner l'impression de chroniquer un disque de saison comme disent les anglais.
Pendant toutes les années 90, j'ai renvoyé un bon paquet de coupons à Libération pour essayer de figurer parmi les dix ou vingt personnes à gagner un disque qui venait de sortir. La plupart du temps j'ai fait chou blanc, statistiquement c'est logique, mais les quelques fois où ça a marché ça valait le coup, comme pour le maxi picture disc de America : What time is love ? de The KLF ou comme pour ce disque de Low.
Avant de gagner ce disque, je n'avais jamais eu l'occasion d'écouter la musique de Low, en partie parce que ce que j'avais lu sur eux ne m'attirait pas spécialement : musique très calme, certains membres du groupe fervents croyants... C'était une erreur, bien sûr, et je me suis bien rattrapé depuis avec la majeure partie de la discographie du groupe, car la seule chose qui compte avec ce disque, c'est qu'il est excellent.
Il s'ouvre d'ailleurs avec un de ses sommets, Just like Christmas, l'une des cinq compositions originales du groupe qu'on trouve ici, avec trois reprises donc. C'est un titre qui met de bonne humeur, rapide, chanté par Mimi Parker, rythmé par des grelots et un roulement de tambour basse de temps en temps et de l'orgue en accompagnement de fond. Il y a une référence à Noël, effectivement, mais dans ce cas précis c'est trompeur, puisque la chanson semble visiblement relater un épisode vécu lors d'une tournée en Suède :
En revenant de Stockholm, il a commencé à neiger
Et tu as dit qu'on se croirait à Noël
Mais tu avais tort, ça ne ressemblait pas du tout à Noël

Une fois arrivés à Oslo, la neige avait disparu et on s'est perdus
Les lits étaient trop petits mais on se sentait si jeunes
On se serait vraiment cru à Noël
Mes deux autres titres préférés sont situés pile au milieu du CD, et ça ne peut pas être un hasard. Il s'agit probablement des deux titres à l'origine de ce projet, sortis deux ans auparavant sur un 45 tours du label Wurlitzer Jukebox.
If you were born today est pour le coup une vraie chanson de la nativité, le "you" du titre étant l'Enfant Jésus, mais même si trois-quarts des paroles sont extraites de textes religieux, la phrase qui les introduit change assez la perspective : "Si tu naissais aujourd'hui, nous te tuerions à huit ans, tu n'aurais jamais l'occasion de dire Joie dans le monde,...". Comme souvent avec Low, la chanson démarre très sobrement avec juste de la guitare acoustique et le chant d'Alan Sparhawk et elle prend de l'ampleur à partir du refrain, notamment grâce à la deuxième voix de Mimi.
Blue Christmas est de loin ma préférée des trois reprises du disque. C'est une chanson que j'aime beaucoup de toutes façons, mais là, la voix de Mimi est très pure et parfaitement mise en valeur par un accompagnement minimal. Et pour le coup, le tempo est très lent : je compte 48 bpm dans la première partie du titre, et le plus drôle c'est que le groupe s'amuse à ralentir très sensiblement le rythme quand le solo de guitare démarre : Alan détache chaque note de guitare, Mimi ralentit le tempo de sa batterie et Zak Sally ne joue plus qu'une note de basse que de temps.
Ces trois titres sont mes préférés, donc, mais les tous les huit sont très bons, particulièrement Long way around the sea.
Low semble concerné par l'aspect commercial de Noël, comme l'indiquent le message à leur public à l'intérieur de la pochette, "Malgré l'aspect commercial de la chose, nous espérons que vous considérerez ceci comme le cadeau que nous vous offrons.", et aussi les paroles du dernier titre du disque, One special gift : "Une fois qu'on aura dépensé tout notre argent pour les neveux et les nièces et une paire d'amis, il nous en restera juste assez pour un cadeau spécial, pour un hôte spécial".
L'ironie de la chose, c'est que ce Christmas est lui-même devenu un petit classique alternatif de Noël, avant que les CDs de Sufjan Stevens ne prennent le relais plus récemment. Il a plutôt bien marché, au moins en Angleterre, et Tugboat/Rough Trade l'a réédité au moins une ou deux fois, en fin d'année bien sûr. Certains penseront peut-être que la magie de Noël a opéré, mais je pense qu'il s'agit plutôt de la magie de la musique de Low !

3 commentaires:

alban a dit…

Très chouette texte...comme d'habitude...juste une petite rectification de nerd : le bassiste (sur ce disque) est Zak Sally...pas Zak Taylor...

Pol Dodu a dit…

Merci Alban,
Et je vais de ce pas corriger le nom de Zak. Ça m'apprendra à écrire de tête sans vérifier les crédits !

Pol Dodu a dit…

Low récidive puisque PopNews annonce la sortie prochaine d'un nouveau 45 tours de Noël, "Santa's coming over"/"The coming of Jah".

LinkWithin

Linkwithin