29 juin 2008

NO RIGHTS GIVEN OR IMPLIED — THE ORIGINAL SAMPLERS


Acquis dans la solderie de l'avenue Paul Chandon à Epernay à la fin des années 1990
Réf : BS OO1 -- Edité par Bond St. en Angleterre en 1993
Support : CD 12 cm
10 titres

Je n'arrive pas à me souvenir du nom de ce magasin, qui a fermé depuis. C'était un entrepôt situé probablement à l'emplacement d'un ancien garage. En tout cas, il y avait une station-service sur la rue. Le tout était en face de l'un des magasins Boum. On y trouvait un peu de tout, et de temps en temps des disques. A un moment, ils ont eu un lot issu de la faillite du distributeur Danceteria. J'y ai aussi trouvé des compilations Ninja Tunes, probablement à la même époque que celle où j'ai acheté ce CD, qui est une compilation pirate, d'où le titre No rights given or implied, de titres hip hop principalement composés d'assemblages de samples.
L'intérêt principal de ce disque est de proposer cinq titres de Steinski, avec Double Dee ou avec Mass Media. Ces titres sont rares, tout simplement parce qu'ils sont tellement bourrés d'échantillons d'autres disques qu'ils n'ont jamais été vraiment diffusés officiellement à grande échelle, ce qui ne les a pas empêchés d'influencer grandement tout le monde du hip hop, de DJ Shadow à Coldcut en passant par De La Soul et Dee Nasty.
Les titres les plus réputés ici sont les trois "leçons" de hip hop de Double Dee & Steinski, trois singles, le Payoff mix, le James Brown mix et History of hip hop qui ont été disséqués et réutilisés très souvent, à tel point que je viens enfin de comprendre en lisant Wikipedia pourquoi, selon De La Soul, le trois est le chiffre magique : parce que De La Soul est un trio, mais aussi à cause de la troisième leçon, dont ils reprennent quelques samples dans le désordre au début de Magic number.
Les leçons sont légendaires, mais personnellement j'ai tendance à leur préférer les deux titres de Steinski & Mass Media ici présents, The motorcade sped on, un narratif impressionnant sur l'assassinat de John Kennedy que j'avais découvert en 1987 sur un 45 tours distribué avec le NME, et It's up to you (Television mix), un titre malheureusement extrêmement d'actualité puisqu'on y entend George Bush et qu'il y est question de Guerre du Golfe, sauf que, s'agissant d'un single édité en 1992 sur Ninja Tunes, le label de Coldcut, il s'agit bien sûr de la première Guerre du Golfe. Je vous conseille bien sûr de toujours enchaîner It's up to you avec son équivalent français, l'Etat d'urgence de Dee Nasty.
Les cinq autres titres de cette compilation sont de la même veine. Il y a notamment les deux faces du premier single de Coldcut, justement, un autre titre Jamesbrownien, Feelin' James de TD, et un titre non crédité, Fusion beats, qui semble en être un remix, et aussi Genius at work de Big Apple Productions.
Comme je le disais, ce disque est réputé être un pirate, à tel point que Steinski lui-même indique ne pas en avoir d'exemplaire, tout en donnant un lien vers un blog pour le télécharger. Je vous conseille plutôt de vous intéresser à What does it all mean ?, la toute récente compilation rétrospective des productions de Steinski, plus officielle celle-là, mais comme il est toujours impossible de vraiment légaliser un tel amoncellement de samples, on n'est pas étonné de voir que ce double-album est édité par une structure nommée Illegal Art !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin