08 juin 2008

THE PHONES SPORTSMAN BAND : I really love you


Acquis au Record and Tape Exchange de Camden à Londres au printemps 1984
Réf : Gear Nine -- Edité par Rather en Angleterre en 1980
Support : 45 tours 17 cm
Titres : I really love you -/- Woke up this morning -- Get down and get with it -- Wah track -- The Olton

En vivant quelques temps en Angleterre, j'en ai évidemment appris beaucoup sur la langue et la culture du pays. Par exemple, on m'a présenté le chef du département de l'établissement dans lequel je travaillais comme se prénommant [hhyouu], avec un H très aspiré et un OU très long, et c'est bien sûr comme ça que je prononçais son prénom. Ce n'est que quand j'ai vu ce prénom orthographié sur la porte de son bureau que j'ai réalisé qu'il s'appelait Hugh, un prénom que j'aurais prononcé très différemment ([heugh] ?) si je l'avais d'abord vu écrit.
J'ai acheté ce 45 tours lors de l'une de mes toutes premières visites à la boutique de Camden de la chaîne Record & Tape Exchange. Je me suis intéressé à celui-ci parmi des dizaines dans le rayon à 10 pence, pas parce que je connaissais le nom du groupe (jamais entendu parler), mais parce qu'il y avait sur la pochette ce personnage avec une pancarte "We hate Jowe". Or, je venais depuis quelques semaines de découvrir l'existence du prénom Jowe, celui que portait le bassiste des Television Personalities, l'élégant Jowe Head. Est-ce que je savais à ce moment-là que Jowe était un ancien membre des Swell Maps ? Probablement. Dans ce cas, c'est la mention "No Maps" au verso de la pochette qui aura achevé de me convaincre d'acheter ce disque. Un achat que je n'ai pas regretté quand, un peu plus tard au Living Room, j'ai eu confirmation que c'est bien à Jowe Head que la pochette faisait référence !
En plus, j'aime beaucoup cet unique 45 tours solo de Phones Sportsman ! La face A surtout, I really love you. Je l'ai souvent passée dans mes émissions de radio. C'est une sorte de parodie de doo-wop chantée avec une voix de basse de crooner qui m'a toujours beaucoup fait penser à l'album Cruising with Ruben & The Jets de Frank Zappa.
Des quatre titres de la face B, seul Get down and get with it est une vraie chanson complète, un bon titre punky (et ça s'explique facilement par le fait que c'est une reprise de Bobby Marchan via Slade !). Les trois autres sont très courts, le plus intéressant étant Woke up this morning, où Jowe se fait engueuler par Phones parce qu'il vocalise trop fort et lui prend la vedette. Ce qui prouve que l'affirmation "No Maps" sur la pochette est fausse !
En 2005, les NoMen, des écossais loufoques qui se font une spécialité de reprendre à l'identique des obscurités indépendantes post-punk, ont réenregistré ce disque. Suite à ça, David Barrington, alias Phones Sportsman, a relancé sa carrière solo, qui jusque là se limitait à ce seul et unique disque, et il vient de sortir un split single avec les NoMen et son premier album, May contain nutters, disponibles sur Topplers, le label des NoMen, là où vous pouvez également écouter l'intégralité de ce 45 tours.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin