26 décembre 2017

THE SHANGRI-LAS : Leader of the pack


Acquis chez Hervé L. à Épernay le 24 juillet 2017
Réf : RB10 014 -- Édité par Red Bird en Angleterre en 1964
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Leader of the pack -/- What is love

La quarantaine de 45 tours très variés rachetés à Hervé cet été m'aura finalement beaucoup donné matière à chronique, puisque c'est le cinquième disque du lot que je passe ici en revue, après Marie-Josée et Roger Clency, Michou, Goguin Houzinmé et un autre disque des années 1960, Can't take my eyes off you de Frankie Valli.
Là, il s'agit du pressage anglais original d'un classique des Shangri-Las, ce girl group produit par Shadow Morton à la manière des Ronettes et autres productions de Phil Spector.
Red Bird était le label de Leiber et Stoller, et la face A est co-signée par deux autres légendes, Jeff Barry et Ellie Greenwich. Excusez du peu !
Il n'y a jamais eu de pochette illustrée pour cette édition, mais j'aurais bien aimé avoir au moins la pochette neutre du label Red Bird.
Le succès du groupe n'a pas duré très longtemps, et on connaît moins leurs plus petits tubes comme Give him a great big kiss et I can never go home anymore, mais les Shangri-Las auront quand même gravé deux grands classiques, Remember (Walking in the sand) et surtout ce Leader of the pack.
Tous les ingrédients sont là pour marquer : la composition du groupe (deux fois deux sœurs, dont deux jumelles), la qualité de la production, effets sonores compris, et la chanson elle-même, qui réussit l'exploit de condenser une tragédie shakespearienne en moins de trois minutes :
- Dis, c'est vrai que tu sors avec le chef de la bande ?
- Oui, je l'ai rencontré à la confiserie. Il s'est retourné et il m'a souri ? Pas besoin de vous faire un dessin ?
Mais les parents désapprouvent le choix de ce mauvais garçon et lui demandent de rompre. Elle lui apprend la mauvaise nouvelle, et c'est le drame.
Il a esquissé un sourire et m'a fait un baiser d'adieu.
Les larmes commençaient à se voir quand il est reparti à moto par cette nuit pluvieuse.
Je l'ai supplié de ralentir mais jamais je ne saurai s'il m'a entendu.
Qu'il l'ait entendue ou pas, le bruit de l'accident qu'on entend ensuite nous laisse comprendre que les statistiques de la sécurité routière en ont pris un coup ce soir-là
C'est facile de se moquer gentiment, et nombreux sont ceux qui l'ont fait, dont The Detergents avec Leader of the laundromat, mais la chanson est une miniature pop parfaite, de l'accompagnement musical au chant et aux chœurs, y compris la meilleure utilisation dans le rock du son d'une Harley Davidson.
Je ne connais pas bien la discographie des Shangri-Las, mais la qualité de la face B de ce ce 45 tours en dit long sur le talent de Shadow Morton. A cette époque, peu de producteurs auraient "gâché" une production du calibre de What is love en la reléguant au dos d'un 45 tours !


The Shangri-Las dans le jeu télévisé américain I've Got A Secret.
Juste avant, les invités n'avaient pas réussi à reconnaître la chanson, à partir des paroles récitées par l'acteur-chanteur Robert Goulet et les présentateurs.
Les Shangri-Las ne sont que trois, car Elisabeth Weiss évitaient souvent les apparitions publiques. C'est la seule vidéo que j'ai trouvée, et la prestation est gâchée par le côté comique de l'apparition de Robert Goulet à moto.0


Un extrait du DVD Songmakers collection, dans lequel on voit les Shangri-las en studio.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

et dire que la version du fils des téléviseurs Grandin franck alamo (gros succès français) dans mon souvenir c'est celle qui passait sur europe 1, c'est plus tard que j'ai entendu la vo (le texte est proche de l'original) . La video hélas ridiculise l'interprétation, la chanson est effectivement un grand air pop d'une époque. Quant à la face b on est en plein dans ce qui fait fantasmer les accros des sixties. Ph

Pol Dodu a dit…

J'ai le 45 tours "Le chef de la bande", grâce à vous, Monsieur Philippe, qui me l'avez offert le 29 avril 2013, mais je ne regrette pas de l'avoir complètement oublié en faisant cette chronique ! : il y a des titres de Frank Alamo que j'apprécie, mais celui-ci est vraiment une parodie yé-yé involontaire...

LinkWithin

Linkwithin