07 avril 2018

PIERRE SPIERS : Musique d'actualité


Acquis sur un vide-grenier de la Marne vers 2010
Réf : [sans] -- Édité par Synergie en France en 1960 -- Ce disque 45 tours vous est offert par THOMSON pour l'achat de votre rasoir "double-service" / Vente interdite
Support : 45 tours 17 cm
Titres : La Khrouchtcheva ou la samba des Cosaques -- Douce -/- Le Cha Cha Shah de Perse -- Les citrons de Tel-Aviv

Disque et publicité ont vraiment fait bon ménage pendant toutes les années 1960, et Pierre Spiers a visiblement été un acteur très important de cette proximité en tant que directeur artistique et musical de la société Multi-Techniques.
A ce titre, il a produit pléthore de disques (on en trouve un large échantillon ici), dont un bon nombre sont éparpillés dans mes étagères. C'est l'occasion de revisiter les marques commerciales de l'époque : les bonbons Becco, les biscuits l'Alsacienne, les disques souples Banania ou Paic, les Grosjeanrama de la Vache Grosjean, qui n'était plus sérieuse à la suite d'un procès,...
Premier Prix du Conservatoire de Paris, harpiste, pianiste, organiste et chef d'orchestre, Pierre Spiers était notamment connu pour être le directeur musical de l'émission Télé Dimanche, créée  par Raymond Marcillac.
Ce disque-ci était offert aux acheteurs d'un rasoir électrique Thomson dans le cadre d'une opération "Coup double" : un rasoir plus un disque pour un appareil qui rase et qui fait également tondeuse :



Il est question de musique d'actualité, mais l'actualité de quelle année ? Eh bien, les articles de presse en fond d'illustration au recto et les commentaires au verso nous permettent de déterminer très rapidement qu'il s'agit de l'année 1960, celle de la visite en France en mars de Nikita Khrouchtchev, Président du conseil des ministres de l'U.R.S.S., celle du mariage en mai de la Princesse Margaret et de Tony Armstrong-Jones alias Lord Snowdon et celle encadrée par le mariage en décembre 1959 du Shah d'Iran et de Farah Diba et la naissance en octobre 1960 de leur premier enfant Reza. Je n'ai pas trouvé d'événement particulier associé à Tel-Aviv à cette période mais, malheureusement, c'est quasiment en continu qu'Israël et la Palestine ont fait les gros titres ces soixante-dix dernières années.
La publicité ci-dessus est titrée du numéro de Paris Match du 19 mars 1960, avec justement Khrouchtchev en couverture et un article sur Tony Armstrong-Jones au sommaire. L'ensemble des couvertures de Match de cette année 1960 montre bien que les quelques événements sélectionnés pour ce disque sont bien représentatifs de ce qui a occupé le devant de l'actualité cette année-là.
Côté musique, rien de mémorable. L'ensemble est instrumental et le slow Douce est le moins intéressant du lot. La Khrouchtcheva sur un rythme de samba et Les citrons de Tel-Aviv en fox rapide sont agréables. Mon titre préféré est Le Cha Cha Shah de Perse, mais il aurait gagné à avoir un caractère oriental plus marqué.

2 commentaires:

debout a dit…

https://www.youtube.com/watch?v=wAu1H-em5bs

Son air de prélat satisfait de ses œuvres, ses manières papelardes, sa virtuosité tape-à-l'oeil, sa fausse modestie, son répertoire de marquisades, ses partenaires faire-valoir... tout, tout chez lui m'insupportait et aujourd'hui, encore. Il était la bande son idoine de cette télévision déjà rance et que perpétuent les Drücker et autres Ardisson.
Tirez sur le pianiste !

Anonyme a dit…

ah ben debout a tout dit et bien, ça m'évite de le faire. ph

LinkWithin

Linkwithin